Annonce du 14. novembre 2017

Mes données restent en Europe

L’interdiction de logiciels étrangers aux USA et en Russie a attisé de nouveau les discussions sur les activités des services d’espionnage étatiques, et également sur les portes dérobées dans les logiciels de sécurité. L’expert de sécurité IT basé en Allemagne affirme son indépendance dans sa campagne de communication.

La confiance entre les fabricants et les clients n’a pas de prix, surtout en ce qui concerne la sécurité IT. En tant qu’entreprise allemande, G DATA doit suivre la législation allemande stricte sur la confidentialité. Le slogan « Mes données restent en Europe » va même au-delà et prend une signification particulière si l’on écoute les discussions sur les activités des services russes aux USA tout comme les actions de la NSA en Europe.

Notre dernière étude montre que pour 9 PME sur 10, il est important que leurs données ne quittent pas l’Europe. Et nous pouvons répondre à cette attente.

Andreas Lüning, inventeur de l'antivirus et co-fodateur de G DATA.

Les utilisateurs méfiants de l’espionnage

Il y a peu de temps, les USA ont décidé que les agences fédérales ne devaient plus utiliser de solutions de sécurité russe. Les autorités suspectent que les services secrets russes soient capables de les utiliser pour avoir accès à leur système. Cette décision a obligé entreprises et particuliers à repenser leur protection. Au contraire de l’Allemagne, les entreprises n’ont aucune base légale qui permettrait de refuser une collaboration avec l’état. Ils sont obligés de coopérer avec les services secrets comme la NSA. Les entreprises qui refusent subissent de forte pression, comme le montre l’exemple Lavabit.    

Portes dérobées ? Non, merci !

G DATA a signé l’accord “No Backdoor” de TeleTrust en 2011. L’entreprise s’engage à ne pas inclure de failles de sécurité pour l’utilisation des services secrets et aussi à ne pas rediriger de données.   

Mes données restent en Europe !

G DATA garantit que toutes les données clients sont exclusivement stockées et traitées en Europe. L’Allemagne a une législation de protection des données encore plus restrictives que la Règlementation Générale sur la Protection des Données (RGPD). G DATA conforme à ces exigences et en fait bénéficier tous ses clients.

 

Media:

Annonce du 14. novembre 2017

Contact Presse

G DATA Software France SARL

Jérôme Granger

Public Relations Manager France

2A, rue Danton

92120 Montrouge

Tél: +33 (0)1 41 48 51 46

Mail: Jerome.granger@remove-this.gdata.fr