Annonce du 08. décembre 2010

Les 5 mauvaises pratiques de l’achat en ligne

À l’ occasion des fêtes de fin d’année, les Internautes vont multiplier les achats en ligne. La pratique est-elle sûre ? Absolument ! À condition de mettre fin à quelques mauvaises habitudes recensées par G Data Software…

Les mauvaises pratiques qui pourraient gâcher Noël

1.    Utiliser un système d'exploitation et un navigateur Internet obsolètes.

Le risque : Les failles de sécurité connues par les cybercriminels et non corrigées par l’utilisateur du système sont des portes d’entrée pour de potentiels dangers. Des logiciels malveillants peuvent être insérés dans le système et peuvent récupérer les données bancaires saisies lors de l’achat en ligne   

La solution : vérifier sur Windows Update la disponibilité de mises à jour critiques et les installer. Mettre à jour son navigateur internet via le menu « à propos » ou par mise à jour automatique.

2.    Cliquer sur des offres alléchantes contenues dans des e-mails d’expéditeurs inconnus.

Le risque : une offre trop belle pour être vraie est, par essence, trop belle pour être vraie. À l’approche de Noël, les cybercriminels multiplient les emails d’hameçonnage dans le but de voler les données bancaires des internautes. Créer de faux sites de commerce en ligne est une des stratégies employées.

La solution : ne pas cliquer sur des liens contenus dans des emails. Activer les filtres anti hameçonnage des navigateurs Internet ou d’une solution de sécurité.

3.    Acheter en ligne à partir d’un ordinateur public ou en utilisant une connexion wifi non sécurisée.

Le risque : les ordinateurs des cybercafés ne sont pas toujours suffisamment protégés. Lors de l’achat en ligne, l’internaute saisie des données personnelles et bancaires qui peuvent être récupérées par un cybercriminel. Le risque est identique lors d’une connexion à un réseau wifi public non protégé : les données transmises peuvent être interceptées par un utilisateur mal intentionné.

La solution : en situation de mobilité, il est préférable d’effectuer des opérations bancaires en utilisant une connexion Internet via clé 3G.

4.    Saisir ses données de carte bancaire sans vérifier les dispositifs de sécurité mis en place par le navigateur Internet.

Le risque : Des données confidentielles saisies dans un formulaire non sécurisé (protocole HTTP) peuvent facilement être récupérées par un logiciel malveillant installé sur un ordinateur infecté. L’utilisation d’un protocole non sécurisé sur un site marchand doit aussi alerter sur l’authenticité de ce site.

La solution : vérifier lors de l’achat que tous les dispositifs de sécurité sont présents : le cadenas et l'abréviation « HTTPS » devant l'adresse du site Internet.

5.    Ne pas utiliser de solution antivirus à jour.

Le risque : Un logiciel malveillant dans un ordinateur se détecte rarement au premier coup d’œil. Souvent très discrets, certains scrutent les moindres faits et gestes de l’utilisateur et enregistrent toutes les informations intéressantes. Sans antivirus à jour, détecter et bloquer ces indésirables est impossible.

La solution
 : Pourquoi ne pas profiter de cette période de Noël pour équiper son ordinateur d’une solution de sécurité…

Annonce du 08. décembre 2010

Contact Presse

G DATA Software France SARL

Jérôme Granger

Public Relations Manager France

2A, rue Danton

92120 Montrouge

Tél: +33 (0)1 41 48 51 46

Mail: Jerome.granger@remove-this.gdata.fr